Logo

Mise à jour du projet : Pour une coexistence peu conflictuelle entre les loups et les éleveurs de bovins

Dans le cadre du projet de recherche « Wolves and Cattle », une première expérience de tentatives de captures intensives a été menée cet automne dans le canton de Vaud afin de munir certains loups de colliers émetteurs. Toutefois, cependant, aucun individu n’a été capturé. Cette campagne s’est terminée le 20 novembre. Rétrospective.

En collaboration avec le Canton de Vaud et l’Université de Lausanne, nous avons effectué du 17 septembre au 20 novembre des tentatives de captures de loups dans le cadre du projet « Wolves and Cattle ». L’objectif était d’acquérir de l’expérience dans la capture de loups à l’aide de pièges à mâchoire en caoutchouc non létaux, dans un paysage fortement dominé par les activités humaines, ainsi que de capturer des loups et de les doter de colliers émetteurs GPS. Mené par une équipe de trois personnes pendant 44 nuits, cet essai portait initialement sur des loups de trois meutes (Mont Tendre, Marchairuz et Risoud), sur une superficie d’environ 280 km2. Toutefois, ces tentatives de capture n’ont pas été couronnées de succès bien que la présence de loups aux emplacements choisis ait été confirmée par nos pièges vidéo. Cette première expérience nous a permis d’approfondir nos connaissances et d’adapter notre stratégie de capture pour le futur.
 




Le premier loup renifle dans la zone de l'attractif, mais suit ensuite le loup suivant qui passe.


Il s’agissait des premières tentatives de capture réalisées en Suisse dans un milieu fortement dominé par les activités humaines. L’équipe du KORA a obtenu le soutien du professeur Josip Kusak, un expert en capture de loups venu de Croatie. Le défi consistait à appliquer cette méthode dans un territoire soumis à de fortes pressions pastorale, touristique et cynégétique.  Cela a nécessité des adaptations des protocoles établis par l’équipe du Prof. Kusak. De plus, le périmètre de capture a été réduit de trois à deux meutes à la suite de la décision du Canton d’effectuer la régulation de deux jeunes loups de la meute du Risoud. L’alarme des pièges s’est déclenchée 12 fois au total au cours de la période de capture - neuf fausses alertes et trois captures d’animaux (deux renards et un chien). Dans tous les cas, notre équipe est arrivée sur place rapidement et a pu évaluer la situation et libérer les animaux sans qu’ils soient blessés. Le chien a été examiné par la vétérinaire locale et aucune blessure n’a été constatée.

A la suite de cette capture non désirée, nous avons renforcé la signalisation à l’aide de panneaux d’information et optimisé la méthode de blocage des pièges. Aucun autre incident n’est survenu après ces ajustements. Au cours de la période de capture, nous avons également été confrontés au vandalisme des panneaux de signalisation par des inconnus.

Quelles sont les prochaines étapes ?
Jusqu’à fin mars 2024, nous tenterons de capturer des loups de manière opportuniste auprès de carcasses d’ongulés sauvages ou d’animaux de rente tués par un loup, afin de les munir d'un collier émetteur. D’autres volets du projet, tels que l’analyse du régime alimentaire et des données des colliers GPS des bovins seront poursuivis. On ne sait pas encore si une nouvelle saison de capture avec les pièges à mâchoire en caoutchouc non létaux de la même ampleur aura lieu en 2024.

Remerciements
Nous remercions le Canton de Vaud et ses surveillants permanents de la faune, l’Université de Lausanne, les communes concernées, la FJML, le professeur Josip Kusak, les associations de chasse, toutes les mains aidantes ainsi que la population locale pour leur bonne collaboration et leur compréhension au cours de cette saison de capture.

Description du projet